Accueil > Campagnes > Soutien aux victimes des essais nucléaires > Appel aux anciens des essais nucléaires français et à leur famille

Document

Appel aux anciens des essais nucléaires français et à leur famille

Appel de mars 2001

dimanche 17 janvier 2010, par Bruno BARRILLOT

Le but de cet appel est de lancer une association de « Vétérans des essais nucléaires et de leurs familles » dont l’objet principal serait de faire connaitre à l’opinion la situation des vétérans et de défendre collectivement leurs intérêts.

Cet appel s’adresse à tous ceux et celles qui ont participé aux expériences nucléaires de la France, au Sahara ou en Polynésie, à leurs familles ou à leurs proches. Au cours de ces dernières années, nous avons été sollicités par quelques vétérans, mais depuis que l’actualité est focalisée sur le syndrome du Golfe et des Balkans, les appels et les courriers se font plus nombreux.

La plupart des vétérans sont certainement en bonne santé et nous nous en réjouissons. Mais ce n’est pas le cas de ceux qui nous ont contactés, qui pour beaucoup se débattent individuellement dans des démarches difficiles et parfois inextricables pour faire reconnaitre leurs droits et le lien entre leur état de santé actuel et la période qu’ils ont vécue du temps des essais nucléaires. Cet isolement pose question car il ne permet pas de faire aboutir certaines revendications légitimes.

Le but de cet appel est de lancer une association de « Vétérans des essais nucléaires et de leurs familles » dont l’objet principal serait de faire connaitre à l’opinion la situation des vétérans et de défendre collectivement leurs intérêts.

Depuis sa création en 1984, le Centre de Documentation et de Recherche sur la Paix et les Conflits (CDRPC) travaille sur les essais nucléaires de la France et de leurs conséquences sur la santé et l’environnement. Jusqu’à présent, le CDRPC a surtout accompagné les Polynésiens qui ont travaillé sur les sites de Moruroa et Fangataufa et aujourd’hui ces derniers ont mis en place les moyens pour prendre en charge eux-mêmes leurs problèmes et ceux de leurs familles. En juin 2000 ils ont créé à Tahiti le « Comité de suivi Moruroa et nous ».

Dans un premier temps, le CDRPC se propose de servir de relais pour la future association de vétérans. C’est pourquoi nous lançons cet appel pour nous aider à retrouver les noms et adresses de vétérans ou de leurs familles que vous auriez pu connaitre, afin que nous puissions les solliciter pour cette future association.

Bruno Barrillot (CDRPC) et Michel Verger (Vétéran des essais de Reggane)