Accueil > La boutique > Damoclès > Non-prolifération : un pas en avant, deux pas en arrière ?

Non-prolifération : un pas en avant, deux pas en arrière ?

Damoclès n° 147 • 2-2015 • 8 pages • 2,50 €

lundi 7 septembre 2015, par Observatoire des armements

La signature, le 14 juillet dernier, de l’accord politique entre l’Iran et le « P 5+1 » (États-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne) marque indubitablement une avancée face à la course aux armements nucléaires au Moyen-Orient. Mais ce pas en faveur de la non-prolifération a été précédé d’un inquiétant recul avec l’échec de la 9e conférence d’examen du Traité de non-prolifération (TNP) qui s’est tenue à New York du 27 avril au 22 mai 2015. Les États-Unis, le Royaume-Uni et le Canada ont bloqué l’adoption du document final, à cause d’une contrainte de date : la tenue avant le 1er mars 2016 d’une conférence internationale pour la mise en place d’une zone exempte d’armes de destruction massive au Moyen-Orient.
Certes, cet échec ne menace pas le TNP, mais il est révélateur du refus des puissances nucléaires de négocier des « mesures efficaces » pour cesser la course aux armements nucléaires « à une date rapprochée » — ce qui est pourtant une de leurs obligations, selon l’article VI. Cet échec souligne l’urgence de l’ouverture de négociation pour un traité d’interdiction des armes nucléaires. La 70e session de l’Assemblée générale de l’ONU qui s’ouvre le 15 septembre, en sera-t-elle l’occasion ?

Au sommaire du numéro :

  • Cancun, l’échec annoncé du Traité sur le commerce des armes ?, par Tony Fortin
  • François Hollande dans le Golfe : une diplomatie opportuniste, par Aziza Riahi
  • L’Observatoire sur le terrain
  • Focus : Essais nucléaires chinois. Comme en France, les autorités assurent que leurs essais étaient « propres »…, par Bruno Barrillot
  • Moruroa, un chantier pas ordinaire…, par Bruno Barrillot
  • Ressources : Guerre et paix… et écologie ; Le sang des nègres.