Membre de ICAN, prix Nobel de la paix 2017

Accueil > Actualités > Actualité des transferts d’armes > Industrie d’armement mondiale : les États-Unis toujours dominants malgré une (...)

Industrie d’armement mondiale : les États-Unis toujours dominants malgré une diminution ; les ventes augmentent en Europe occidentale et en Russie, selon le SIPRI

Communiqué du SIPRI

lundi 5 décembre 2016, par Observatoire des armements

(Stockholm, 5 décembre 2016) — Les ventes d’armes et de services à caractère militaire des plus grandes entreprises productrices d’armements et de services à caractère militaire — le Top 100 du SIPRI — s’élèvent à 370,7 milliards de dollars en 2015 selon les nouvelles données sur l’industrie d’armement mondiale publiées aujourd’hui par le Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI).

Les ventes d’armes et de services à caractère militaire des entreprises figurant dans le Top 100 du SIPRI ont diminué pour la cinquième année consécutive. Toutefois, en diminution de 0,6 % seulement, cette légère baisse pourrait préfigurer un renversement possible de la tendance à la baisse des ventes observée depuis 2011.

Les entreprises américaines dominent toujours malgré une baisse des recettes

Les compagnies basées aux États-Unis continuent de dominer le Top 100 avec un total des ventes d’armes s’élevant à 209,7 milliards de dollars pour l’année 2015. Les ventes d’armes des entreprises américaines du Top 100 ont baissé de 2,9 % par rapport à 2014 — cinquième année consécutive de baisse.

« Lockheed Martin demeure le plus grand producteur d’armes au monde », indique Aude Fleurant, directrice du Programme Armes et Dépenses militaires du SIPRI. «  Toutefois, les ventes d’armes des États-Unis sont limitées par les plafonds des dépenses militaires américaines, les retards dans l’approvisionnement des principaux systèmes d’armes et la force du dollar américain, ce qui a eu des répercussions négatives sur les ventes à l’exportation. »

Plusieurs grandes entreprises américaines productrices d’armement ont cédé leurs activités de services à caractère militaires après 2010 en raison de la baisse de la demande. Un certain nombre de nouvelles sociétés plus petites créées par ce processus se sont consolidées et ont accumulé des revenus suffisants pour figurer dans le Top 100 pour 2015. Trois de ces entreprises sont CSRA, Engility et Pacific Architects and Engineers.

Augmentation des ventes d’armes de l’Europe occidentale après une chute en 2014

Les ventes d’armes des entreprises basées en Europe occidentale figurant dans le Top 100 du SIPRI pour 2015 ont augmenté de 6,6 % en termes réels par rapport à 2014, avec un total des ventes d’armes combinées s’élevant à 95,7 milliards de dollars. Cette augmentation contraste avec la baisse notable des chiffres d’affaires sur les ventes d’armes des entreprises d’Europe occidentale enregistrées entre 2013 et 2014.

Les ventes d’armes combinées des six entreprises françaises figurant dans le Top 100 s’élèvent à 21,4 milliards de dollars en 2015, soit une hausse de 13,1 % par rapport à 2014, année où la plupart de ces entreprises ont enregistré une baisse des ventes d’armes. L’augmentation des ventes d’armes des entreprises françaises a été un moteur important de la croissance récente des ventes d’armes en Europe occidentale.

« Les grands contrats d’exportations d’armes en 2015, comme ceux avec l’Égypte et le Qatar, ont augmenté les ventes des entreprises françaises d’armement », explique Aude Fleurant. «  Une augmentation de 67,5 % des ventes d’armes par Dassault Aviation Group semble être principalement le résultat de ces exportations. »

Les trois entreprises allemandes figurant dans le Top 100 ont continué d’augmenter leurs ventes combinée (+ 7,4 %) en 2015. Les entreprises du Top 100 basées au Royaume-Uni ont renversé la tendance à la baisse enregistrée en 2014 avec une hausse de 2,8 % de leurs ventes d’armes combinées en 2015.

Les ventes de l’industrie d’armement russe continuent d’augmenter

Les ventes d’armes combinées des 11 entreprises russes figurant dans le Top 100 pour 2015 s’élèvent à 30,1 milliards de dollars, soit 8,1 % du total des ventes d’armes du Top 100, et en augmentation de 6,2 % par rapport à 2014. Dix des onze entreprises figurant dans le Top 100 ont augmenté leurs ventes d’armes en 2015.

«  Profitant du Programme de modernisation militaire russe, la plupart des grandes entreprises russes ont augmenté leurs ventes d’armes en roubles constants », précise Siemon Wezeman, chercheur principal du SIPRI. « Cependant, toutes les entreprises russes dans le Top 100 du SIPRI pour 2015 sont classées moins bien qu’en 2014 car le rythme de la croissance de leurs ventes d’armes a ralenti. »

La Corée du Sud en tête des producteurs émergents du Top 100

Les producteurs émergents et autres producteurs établis représentent 9,5 % des ventes d’armes du Top 100 pour 2015 avec un total combiné de 34,5 milliards de dollars [1]. Cela représente une augmentation de 3,0 % pour les autres producteurs établis par rapport à 2014 et une hausse de 15,9 % pour les producteurs émergents. La croissance importante des ventes d’armes des producteurs émergents est principalement due aux entreprises sud-coréennes qui ont augmenté leurs ventes de 31,7 % en 2015.

« Toutes les entreprises sud-coréennes réalisent des ventes d’armes plus élevées en 2015, reflet de leur capacité croissante à répondre à la demande du ministère de la Défense sud-coréen et de leur succès continu sur le marché international », explique Siemon Wezeman. « LIG Nex1 a augmenté ses ventes d’armes de 34,7 % par rapport à 2014, et les ventes d’armes de Korea Aerospace Industry ont augmenté de 51,7 %. » Poongsan (producteur de munitions et propulseurs), DSME (constructeur naval) et Hanwha Thales (producteur de systèmes d’armes) sont les nouveaux entrants sud-coréens dans le Top 100 en 2015.

Les efforts nationaux déployés par les pays émergents pour développer leurs industries d’armement ont donné des résultats mitigés en 2015. Les ventes d’armes combinées des entreprises indiennes classées ont augmenté de 9,3 % par rapport à 2014, tandis que les ventes combinées des entreprises turques ont augmenté de 10,2 %. Embraer, la seule entreprise brésilienne dans le Top 100, a enregistré une baisse de 28,1 % de ses ventes d’armes en 2015.

La base de données du SIPRI sur l’industrie d’armement

La base de données du SIPRI sur l’industrie d’armement a été créée en 1989. Elle contient des données financières et sur l’emploi des 100 plus grandes firmes productrices d’armement au niveau mondial. Depuis 1990, le SIPRI publie des données sur les ventes d’armes et l’emploi de ces 100 plus grandes entreprises productrices d’armements dans le SIPRI Yearbook. Les ventes d’armes sont définies par le SIPRI comme comprenant les ventes de biens et services à caractère militaire à des clients du secteur militaire, incluant aussi bien les ventes sur le marché intérieur qu’à l’export. Les données sont calculées en termes réels et les évolutions par pays ne concernent que les mêmes sociétés sur différentes années.


TRADUCTION : Aziza Riahi


[1La catégorie « producteurs émergents » couvre les entreprises situées au Brésil, en Inde, en Corée du Sud et en Turquie. La catégorie « autres producteurs établis » comprend les sociétés situées en Australie, en Israël, au Japon, en Pologne, à Singapour et en Ukraine.