Accueil > La boutique > Ouvrages et rapports > Armes légères, destructions massives

Collectif

Armes légères, destructions massives

640 millions d’armes légères dans le monde, 500 000 morts par an

samedi 16 janvier 2010

Ce livre didactique — co-édité par le Grip et l’Observatoire des armements — fait le tour de la question des armes légères, de manière synthétique et complète : depuis leur origine jusqu’aux destinataires – notamment les réseaux terroristes –, en passant par les techniques des trafiquants, les lacunes des législations et les impacts sur le terrain...

500 000 morts par an, une victime par minute : c’est le lourd tribut payé chaque année aux armes légères. Difficile d’oublier les tueries de Nanterre, Zug, Dunblane ou du lycée de Littleton qui inspira Michael Moore pour son pamphlet « Bowling for Colombine ». Au-delà de ces images choc, la réalité est malheureusement plus terrible et plus banale. En Belgique, il y a quatre suicides par arme à feu pour un homicide ; en France, le rapport est de sept à un : chez nous, les armes tuent tous les jours, sans avoir droit ni à la une, ni à la rubrique des faits divers.

Dans les pays en proie à la guerre, elles sont omniprésentes. À la portée de tous, elles font d’énormes ravages, ce qui a amené Kofi Annan à les qualifier d’« armes de destruction massive ». Selon de récentes estimations, il y aurait quelque 640 millions d’armes légères de par le monde.Longtemps indifférente, la communauté internationale semble avoir pris la mesure du problème. Une première conférence onusienne s’est tenue en 2001. Il reste que la partie s’annonce longue et difficile vu les multiples résistances, en particulier de la part des pays producteurs et des vendeurs. D’énormes profits sont en jeu.
Ce livre didactique fait le tour de la question des armes légères, de manière synthétique et complète : depuis leur origine jusqu’aux destinataires – notamment les réseaux terroristes –, en passant par les techniques des trafiquants, les lacunes des législations et les impacts sur le terrain... Nous sommes tous concernés.

Le texte principal de ce livre a été rédigé par Michel Wéry, chargé de recherche au Grip. L’introduction est de Bernard Adam, directeur du Grip. Les passages concernant la France ont été écrits par Patrice Bouveret, de l’Observatoire des armements.
Plusieurs chercheurs du Grip ont également apporté leurs contributions : Georges Berghezan, Ilhan Berkol, Claudio Gramizzi, Luc Mampey, Félix Nkundabagenzi, Sophie Nolet.

Sommaire

- Introduction : La prolifération des armes légères, une préoccupation majeure de la communauté internationale

- Armes légères et conflits armés : un cocktail désastreux

- L’impact des armes légères dans nos sociétés

- Spécificités des armes légères

- D’où viennent toutes ces armes ?

- Les transferts

- Des pistes de solution

- Un foisonnement d’initiatives officielles

- Une campagne internationale

- Les enfants-combattants de Rio de Janeiro

- Conclusion : assumer nos responsabilités

Co-éditions Observatoire des transferts d’armements / Grip / Éditions Complexe, octobre 2004, 120 p.

Prix : 13 euros (port compris), commander