Accueil > La boutique > Damoclès > Sortir du mensonge. Quelques vérités nouvelles sur les essais nucléaires (...)

Damoclès

Sortir du mensonge. Quelques vérités nouvelles sur les essais nucléaires français au Sahara

n° 128-129 • 3&4-2009 • 16 pages • 5 euros

vendredi 14 mai 2010, par Damoclès

«  Honte pour la France  », tel est le sentiment que l’on éprouve à la lecture du projet de décret d’application de la loi d’indemnisation des victimes des essais nucléaires français actuellement en cours d’examen par le Conseil d’État. Comme un écho douloureux à cet « hourra pour la France » que le général De Gaulle adressa à tous ces scientifiques et militaires qui venaient de faire exploser, en ce 13 février 1960, la première bombe atomique de la France en plein cœur du Sahara algérien.
Il aura fallu cinquante ans pour que sous la pression de victimes, de chercheurs, de médecins, de journalistes, de parlementaires, d’avocats, etc., le gouvernement français soit contraint à reconnaître que ses essais nucléaires n’avaient pas été aussi « propres » qu’il l’affirmait contre vents et marées… Mais, ce qu’il a dû concéder d’une main, il cherche à le reprendre de l’autre : une loi de reconnaissance et d’indemnisation a bien été adoptée et publiée au Journal officiel du 5 janvier 2010, mais le décret d’application — dont la publication est attendue pour courant mars — viendra en restreindre le bénéfice pour de nombreuses victimes n’entrant pas dans les catégories très restrictives qu’il édicte.
Comme le souligne Roland Oldham, le président de Moruroa e tatou dans une lettre ouverte à la ministre de l’Outre-mer qui a refusé de recevoir une délégation de l’association, lors de sa récente visite à Tahiti, «  la page des essais nucléaires est loin d’être tournée  » !

L’analyse du document « confidentiel défense » auquel nous consacrons ce numéro spécial « 50e anniversaire » de Damoclès, vient souligner, une fois de plus, la nécessité de l’ouverture des archives tenues secrètes sur cette période, première étape indispensable pour que les préjudices subis par les vétérans, par les populations du Sahara et de Polynésie soient enfin réparés.

Sommaire

- Le crime de Gerboise bleue
- La vérité sur les fuites des essais souterrains d’In Eker
- Une loi d’indemnisation mal ficelée
- La vérité sur les expériences « complémentaires »
- Un mépris intolérable
- Vient de paraître : Victimes des essais nucléaires : histoire d’un combat